DERNIÈRES NOUVELLES DU PAYS

Janvier 2019

 

 

 

 

    En octobre 2014, le président Blaise Compaoré, président depuis 1987 (à la suite de l'assassinat deThomas Sankara) , annonce qu'il souhaite modifier la constitution pour pouvoir se représenter à la prochaine élection présidentielle. Le 28 octobre 2014 des centaines de milliers de Burkinabé manifestent contre ce projet. Le 31 octobre, Blaise Compaoré démissionne et fuit en Côte d'Ivoire. L'armée prend le pouvoir puis remet le pouvoir à un civil. L'élection présidentielle est repoussée d'un an. Le 29 novembre 2015, l'élection présidentielle a lieu: Roch Marc Christian Kaboré est élu président dés le premier tour.

En 2018, la situation est dramatique au nord est du Burkina (province du Soum notamment). Plus de 25 000 burkinabés ont fui leur village, terrifiés par les djihadistes, plusieurs dizaines de morts (soldats, gendarmes, policiers, chefs religieux ou de village), 400 écoles ont été fermées. Janvier 2019: la situation ne s’améliore pas: à Yirgou, village du centre- nord du Burkina où cohabitent mossis et peuls,  des terroristes tuent  6 villageois mossis et le chef du village, mossi également. La population (surtout des mossis) pensant que les terroristes étaient des peuls se vengent et tuent 49 villageois peuls de la région, peut être plus. Une émeute incroyable au Burkina où cohabitent pacifiquement plus de 60 ethnies. Le gouvernement démissionne. Le chef des armées est remplacé.

Pour l'instant, la région de Gourcy où sont les enfants parrainés reste calme.

 

 

Si vous souhaitez avoir des informations sur la situation  au Burkina, vous les trouverez sur "www.lefaso.net".

 

 .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Page précédente                                    Page suivante